S'informer sur le calcul des trimestres pour la retraite

Le calcul des trimestres pour la retraite permet de déterminer votre pension perçue suite à votre nombre d’années de cotisation. Plusieurs variables sont ainsi à prendre en compte pour connaître précisément le montant.

Pour obtenir sa retraite à taux plein, il est nécessaire de cotiser pendant une certaine durée qui est évoquée en trimestre. Le calcul des trimestres pour la retraite conjugué au salaire annuel moyen ainsi que l’âge de départ à la retraite sont les autres variables qui permettent d’identifier précisément le montant perçu lorsque l’on devient retraité. Des règles qui ont évolué récemment et qu’il convient de redéfinir pour plus de clarté.

Comment s’effectue le calcul des trimestres pour la retraite

  • Chaque salarié doit cotiser à la caisse d’assurance retraite afin d’obtenir sa pension d’indemnité lorsqu’il deviendra retraiter. Pour valider un trimestre dans le régime de base, plusieurs dispositions s’appliquent. D’une part, il convient de noter que les personnes nés en 1950 doivent cotiser 162 trimestre pour obtenir un taux plein de retraite, soit 40 ans et 2 trimestres, tandis que celles nés à partir de 1954 doivent cotisés 165 trimestre, soit une année supplémentaire. 
  • On inclut dans les trimestres toutes périodes de trois mois travaillées à temps-plein dans une entreprise avec la perception d’une rémunération. Certaines périodes non-travaillées peuvent également être prises en compte dans le calcul des trimestres pour la retraite si elles sont justifiées, comme par exemple le chômage, le congé parental ou encore le service militaire. Pour faire le point sur la comptabilisation de vos trimestres, vous pouvez faire une demande de votre relevé de carrière qui vous offrira un bilan général de votre situation vis-à-vis de vos cotisations faites et restantes.

Les majorations

  • Certaines majorations peuvent augmenter le nombre de trimestres acquis, en fonction de la situation de la personne concernée. Le calcul des trimestres pour la retraite peut ainsi voir une majoration maternité de quatre trimestres pour les mères dont la situation a eu un impact sur leur vie professionnelle. 
  • La même valeur de majoration s’applique pour la « Majoration éducation » à conditions d’avoir justifier de huit trimestres d’assurance et d’avoir assuré l’autorité parentale pendant au moins une période de quatre ans suivant la naissance du nouveau né. 
  • Ces règles générales s’appliquent également pour les mères adoptives, avec dans ce cas le terme de « Majoration adoption ». Enfin, d’autres majorations sont effectives, pour congé parental d’une part avec la durée du congé en temps de majoration et d’autres parts pour enfant handicapé, avec une durée limite de huit trimestres pour avoir assumé la charge de l’enfant, sans nécessité un lien de parenté.

Open source traffic analysis