Tenter ou non la procréation médicalement assistée?

La procréation médicalement assistée consiste à utiliser des méthodes biologiques et cliniques pour aider les couples ayant des problèmes de fertilité à concevoir leur enfant.

Faire appel à la procréation médicalement assistée, ne se résume pas uniquement au cas d'infertilité, mais aussi aux maladies génétiques transmissibles à l'enfant. De plus en plus de couples font appel à ce moyen, avec des méthodes différentes comme la FIV ( Fécondation In Vitro ) et l'insémination artificielle. Le choix des couples est personnel et peut être motivé pour diverses raisons.

 

  • Le médecin traitant et le gynécologue seront étudiés les cas, conseiller les couples et les diriger vers les services compétents. Le chemin de cet accomplissement est long, semé d'embûches, mais cela n'empêche pas le nombre de naissance par fécondation in vitro et par insémination artificielle augmenter avec les années.

 

Quand la grossesse tant attendue, se fait désirer

 

  • De nombreuses femmes demeurent dans l'angoisse, l'inquiétude et le stress des semaines, voir des mois pour enfin avoir un résultat positif annonçant la grossesse. Avant d'opter trop rapidement pour la procréation médicalement assistée, les couples doivent aussi s'armer de patience.
  • Même si certaines femmes tombent très rapidement enceintes (dans le mois qui suit l'arrêt de la contraception), alors que d'autres mettent entre 3 mois et 6 mois, il ne faut pas oublier que sans rencontrer de problème d'infertilité, des femmes devront attendre plus d'une année avant de finalement tomber enceinte.
  • Les gynécologues sont aptes à prescrire des médicaments pour accroitre les hormones de la femme et de l'homme et des test d'ovulation disponibles dans le commerce, permettent à la femme de savoir quelle est la meilleure période pour concevoir et augmenter ses chances de procréation.

 

Infertilité et maladie génétique

 

  • Ce sont les 2 causes principales qui poussent les couples à faire appel à la procréation médicalement assistée. Pour le cas de l'infertilité, il faudra patienter au moins 2 ans, durant lesquels le couple sera suivi par un gynécologue avant de se tourner vers les traitements contre l'infertilité. Les examens permettront de déceler d'où proviennent les causes, que se soit chez la femme et chez l'homme.
  • Dans le cas de la maladie génétique, la procréation médicalement assistée permettra d'isoler le gène et réduire ses chances de transmissions à l'embryon. Ses chances ne sont pas réduites à néant, mais peuvent diminuer de moitié la transmission du gêne malade. Ce procédé est utilisé, entre autre, pour réduire les possibilités d'avoir un enfant atteint de nanisme, du bec-de-lièvre, de la mucoviscidose.

Open source traffic analysis