Tout savoir sur le syndrome de Marfan

Le syndrome de Marfan, une maladie héréditaire qui reste invaincue.

Le syndrome de Marfan doit son nom à un pédiatre français du nom d’Antoine Marfan. C'est lui qui le décrit pour la première fois en 1896. Dans le monde, une personne sur 10000 attrape cette maladie. Etant une maladie héréditaire, toutes les classes sociales et groupes ethniques sont concernés. La maladie repose dans le fait qu’aucun traitement n’a encore été trouvé aujourd’hui pour pouvoir la guérir.

La cause
Chez les malades du syndrome de Marfan, la fibrilline produite est imparfaite. Cette protéine est essentielle au tissu conjonctif car elle contribue à la résistance et à l'élasticité du tissu. De ce fait, les tissus sont incapables de supporter une tension normale. Cela expose les malades à l'asthme, à la bronchite ou à l'emphysème.

Les symptômes
L’un des symptômes les plus courants du syndrome de Marfan est la myopie. Les valvules de l'aorte - qui ont pour fonction d'empêcher le sang de refluer de l'aorte, l'artère principale, vers le coeur -peuvent être touchées. C'est pour cela que les malades du syndrome de Marfan doivent éviter les efforts physiques intenses. 1 malade sur 10 est généralement atteint de graves problèmes cardiaques traduits par une déformation du thorax, une courbure de la colonne vertébrale ou parfois même des problèmes d’articulations. Flo Hyman, membre de l'équipe olympique américaine de volley-ball, décéda en 1986 au cour d'un match suite à une crise due au syndrome de Marfan.

Open source traffic analysis