Travailler son biceps – Exercices effectifs

Travailler son biceps efficacement suppose de maitriser les bonnes techniques pour le faire. En les appliquant, on arrive à des résultats probants.

Malgré tout le travail routinier, travailler son biceps peut ne pas fournir les résultats escomptés. Souvent, ce manque de résultats est du au fait que certains points clés ne sont pas pris en compte lors de l’exercice du biceps. Parmi ces points, on peut retenir qu’il faut éviter de se balancer, mais également contrôler la montée et la descente.

Ne pas balancer le corps

  • C’est une erreur communément commune lorsque l’on veut travailler son biceps. En effet, en balançant son corps lors de l’exercice pour biceps, on force pour accomplir le mouvement et ce n’est pas ce qui est exigé : il faut soulever avec les biceps pour travailler les biceps. Le balancement nuit au travail précis et les résultats ne sont pas prés de suivre.
  • Celui qui se balance diminue la charge de travail pour le muscle concerné et cela ne marche pas du tout. Il ne sert à rien de surcharger la barre si l’on sait que ne peut la soulever sans se balancer. Chacun doit y aller à son rythme : la charge soulevée par les autres personnes dans la salle ne doit pas contraindre à vouloir faire autant ou plus.

Accélérer lors du mouvement ascendant

  • Dans les exercices pour travailler son biceps, le mouvement montant doit être effectué plus rapidement que le mouvement descendant. Selon le type d’exercice, il faudra littéralement exploser le mouvement pour un résultat garanti. Un temps compris entre une seconde et zéro seconde est la bonne moyenne pour effectuer cette partie de l’exercice.

Contrôler le mouvement de descente

  • Pour travailler son biceps efficacement, il faut pouvoir contrôler le mouvement à la descente. Selon le poids sur lequel on travaille, il faut que la phase de descente soit maitrisée. Souvent, certains pratiquants laissent retomber leurs bras sans contrôle : autant il faut avoir la maitrise du geste dans la partie ascendante, autant il faut l’avoir dans la phase descendante. Cela participe d’une excellente simulation du muscle. En cas de besoin, il faut diminuer la charge de travail pour arriver à contrôler le mouvement dans sa phase descendante.

Open source traffic analysis