Voyage en gondole : comment éviter les arnaques

Venise est une destination de rêve pour passer des vacances en amoureux. Musiciens ambulants, petits restaurants gastronomiques pour faire le tour des saveurs de l'Italie et voyage en gondole... L'idéal pour de bonnes vacances mais il ne faudrait pas les gâcher à cause des arnaques des voyages en gondole.

La ville, célèbre pour ses petites ruelles animées et ses canaux fluviaux est une ville très touristique, souvent nommée "Cité de l'amour". Comme toute ville touristique, la présence des touristes attise la flambée des prix. Ce n'est pas une ville d'Italie où l'on arnaque plus les gens qu'ailleurs, mais il est bien de suivre un ou deux conseils pour ne pas être un voyageur pigeon lorsqu'on souhaite faire un voyage en gondole !

Arnaque
Les gondoliers ont tendance à fixer des prix à la tête du client pour un voyage en gondole. Avec eux les prix vont facilement de 60 à 250 euros. De plus, les embarcations et les tours ne sont pas toujours à la hauteur de ce que vous payez. Au lieu d'un voyage romantique, vous vous retrouvez sur une embarcation en groupe. Et les tours ne sont pas plus longs de 20 minutes. Trop brefs et pas toujours dans les artères les plus belles à visiter telles que le Grand Canal. De plus, il arrive que les gondoliers vous rajoutent des frais supplémentaires à la fin du tour.

Précautions
Dans l'hôtel où vous séjournez, n'hésitez pas à demander les prix d'un voyage en gondole auprès du personnel. Généralement, le minimum à payer est de 40 euros. Lorsque vous demandez un tour, entendez vous bien avec le gondolier sur le prix, le type d'embarcation, le type de tour (tour en couple, en groupe), l'itinéraire du tour et les tarifs des services complémentaires (sérénade jouée par des musiciens par exemple). Après entente, payez tout avant d'embarquer et précisez bien que vous ne paierez aucun autre frais supplémentaire à la fin du tour !
L'une des solutions aussi est de réserver un voyage en gondole par le biais des agences de tourisme qui ont des prix aussi bas (minimum : 40 euros).

Open source traffic analysis